La LEN ou l'hypocrisie de l'etat Français et des Majors...

Un scoop sur le Net, un énervement passager, ou juste envie de raconter votre vie... N'hésitez plus !

Modérateurs : Membres WDA, Editeurs WDA

Avatar du membre
karl
Membre V.I.P.
Membre V.I.P.
Messages : 1030
Enregistré le : 23 mars 2004, 12:07
Collectionneur (-euse) ? : Non

Infantiliser, version Majors

Message non lu par karl »

demander l'installation obligatoire du filtrage au niveau des réseaux des FAI
::arrow: Ce que font les dictatures comme la Chine ou Cuba ... ::evil:

Au pire, les FAI pourraient le proposer aux parents pour leurs enfants.
Mais qui jugerait de ce qui serait filtré ?
Ce serait infantiliser aussi ... les adultes. :mrgreen:

les places respectives que le gouvernement accorde à la protection des mineurs d'une part, et à la protection des majors d'autre part.
::arrow: "Que vous soyez puissants ou misérables ..." ::lol:


D' ailleurs, les Majors se plaignent d' être des boucs émissaires aux clients qu' ils traitent en ... boucs émissaires (campagnes de pub, plaintes, anticopie cher ... pour le client) ::roll:

Avatar du membre
Casio
Bureau WDA
Bureau WDA
Messages : 3456
Enregistré le : 23 mars 2004, 10:55
Collectionneur (-euse) ? : Oui
Localisation : Paris XVII / Jouques
Contact :

Les majors tirent à vue sur Apple

Message non lu par Casio »

L'industrie du disque est avide du succès d'iTunes, la plateforme de vente en ligne.

LA LUNE DE MIEL n'aura pas duré entre Apple et les majors de la musique. Les négociations se tendent et les petites phrases assassines se multiplient. Steve Jobs, le patron d'Apple, dont la réputation de franc-parler n'est plus à faire, a tiré le premier, la semaine dernière, en qualifiant les patrons de l'industrie musicale de «greedy», que l'on peut traduire par «rapace». Le père de l'iPod était très mécontent de la position des majors qui attendent qu'Apple revoit sa politique de prix sur iTunes, le magasin de musique en ligne.

Apple pratique actuellement un tarif unique de 99 centimes sur les chansons vendues à l'unité. Les majors voudraient que le prix de vente soit variable selon qu'il s'agit d'une nouveauté ou bien d'une chanson de catalogue, comme cela se fait déjà dans les enseignes comme la Fnac ou les supermarchés. Edgar Bronfman Jr, le patron de Warner Music, a réagi rapidement aux propos de Steve Jobs. Selon l'héritier, «il n'existe pas de contenu, à ma connaissance, qui n'est pas un tarif modulable. Toutes les chansons ne sont pas créées de la même manière. Nous voulons, et nous insistons, un prix variable».

La défense d'Apple reste inflexible face aux coups de boutoirs de l'industrie musicale. Pour la société basée à Cupertino, «il faut une offre simple et des prix compétitifs pour dissuader les gens d'aller chercher la musique sur les sites pirates». Un argument massue mais qui ne passe plus chez les majors, surtout depuis que le marché de la musique en ligne montre un potentiel de croissance hors norme. Comme le montrent les chiffres de l'IFPI, la Fédération internationale de l'industrie phonographique, le marché de la musique en ligne a dépassé en chiffre d'affaires celui du single. Les recettes générées par le téléchargement de musique (iTunes représente 70% du marché mondial) et les sonneries téléphoniques se sont élevées à 685 millions d'euros sur le premier semestre 2005, pour atteindre 6% du chiffre d'affaires total de l'industrie musicale. Les ventes tous supports de musique accusent, en revanche, une baisse de 1,9% pour un total de 11 milliards d'euros.

Le bras de fer entre Apple et les maisons de disques va déterminer, en réalité, qui des deux parties bénéficiera le plus de cette nouvelle manne financière. Et, sur ce point, les maisons de disques savent déjà qu'elles vont devoir défendre leurs positions avec des partenaires d'un type nouveau. Le lancement du dernier Madonna en France, préparé en coulisses par Warner et France Télécom, a donné le ton. Apple n'est certainement pas le plus coriace.

Les opérateurs télécoms avides

Les opérateurs de télécoms, avec lesquels les maisons de disques négocient les contrats sur les sonneries et bientôt sur les téléchargements, sont autrement plus «greedy». Pour exemple, les majors perçoivent environ 20% sur les 3 euros du prix de vente d'une sonnerie, alors que ce pourcentage monte jusqu'à 70% sur les contrats iTunes. Dans ce contexte, les majors ont tout intérêt à ne pas se tromper de cible. D'autant que les marchés ont les yeux rivés sur les performances des actions Warner Music, EMI ou Universal et que les pirates du Net sont prêts à lever les amarres.

Source : lefigaro.fr

Avatar du membre
karl
Membre V.I.P.
Membre V.I.P.
Messages : 1030
Enregistré le : 23 mars 2004, 12:07
Collectionneur (-euse) ? : Non

Les majors tirent à vue sur Apple

Message non lu par karl »

Steve Jobs, le patron d'Apple, qualifiant les patrons de l'industrie musicale de «greedy», «rapace»
::arrow: Mouarf ... Si même les patrons se tirent entre eux. ::lol:
Les majors voudraient que le prix de vente soit variable
::arrow: Oui, variable, mais vers le haut ... ::evil:

il faut une offre simple et des prix compétitifs pour dissuader les gens d'aller chercher la musique sur les sites pirates
::arrow: Bah, c' est évident en soi, sinon à vouloir trop, on perd tout.
Mais qd on est cupide ...
les majors perçoivent environ 20% sur les 3 euros du prix de vente d'une sonnerie, alors que ce pourcentage monte jusqu'à 70% sur les contrats iTunes.
::arrow: Plus rapaces que les Majors ... :best:

;-)

Avatar du membre
karl
Membre V.I.P.
Membre V.I.P.
Messages : 1030
Enregistré le : 23 mars 2004, 12:07
Collectionneur (-euse) ? : Non

Digital File Check - le logiciel anti-P2P

Message non lu par karl »

« Digital File Check est un nouveau programme qui aide les gens à nettoyer leurs disques durs et à éviter les échanges de fichiers illégaux ».
Voilà comment l’IFPI (fédération internationale de l’industrie phonographique) présente le logiciel qu’elle vient de mettre à disposition des internautes sur son site et bientôt en CD.

Le principe : scanner l’intégralité du disque dur à la recherche de logiciels P2P et de fichiers audio ou vidéo éventuellement piratés pour ensuite les effacer à la demande de l’utilisateur.
(...)
On voit mal un internaute fan de téléchargement utiliser ce programme pour se débarrasser subitement des logiciels qu’il aime employer…
Il est quand même à portée de tous de supprimer, sans l’aide de l’IFPI, tous les programmes P2P ainsi que les fichiers piratés que l’on possède, non ?

D’autant que Digital File Check n’est pas vraiment un logiciel rassurant : pas disponible en français et l’écran d’installation en danois.

Une mise-à-jour nous a été proposée au lancement, j’ai accepté, j’ai cru que DFC avait planté deux fois tellement celle-ci s’est avérée longuette. Quant au scan, il est interminable et provoque de nombreux soucis aussi, puisque DFC a « rencontré un problème et a du fermer » (voir capture) plusieurs fois durant l’utilisation !

Enfin, les résultats affichés sont très loin d’être fiables : effectivement, DFC montre bien les fichiers présents dans les répertoires de partage des applications P2P, mais il vous propose carrément d’effacer aussi les MP3 qui se trouvent dans d’autres dossiers !
Sur mon ordinateur, il a trouvé deux applications selon lui néfastes : Bitcomet et Azureus, deux clients Bittorrent que j’utilise essentiellement pour récupérer des démonstrations de jeux vidéo…

Ce que je vais supprimer, moi, c’est Digital File Check !

Source - Vnunet.fr




Comme ils ne peuvent pas rentrer dans les ordinateurs (piratages et atteinte à la vie privé), ils demandent alors poliment aux gens de faire eux-mêmes le boulot ...
Mouraf ... :mrgreen:

Avatar du membre
Casio
Bureau WDA
Bureau WDA
Messages : 3456
Enregistré le : 23 mars 2004, 10:55
Collectionneur (-euse) ? : Oui
Localisation : Paris XVII / Jouques
Contact :

Bill Gates : le Blu-Ray est « anti-consommateurs »

Message non lu par Casio »

Lors de sa tournée des universités américaines, Bill Gates, le président de Microsoft, a été interrogé par le Princeton Newspaper au sujet des supports HD-DVD et Blu-Ray. Durant l'entrevue, il lui a été demandé pourquoi Microsoft avait finalement décidé d'apporter son soutien au format HD-DVD. À cette question, Bill Gates a simplement répliqué que l'ensemble des protections appliquées au Blu-Ray en fait un format qualifié « d'anti-consommateurs ».

Bill Gates aurait ensuite déclaré, « le problème est que les studios cinématographiques vont disposer de protections trop importantes, aux dépens du consommateur, et cela ne fonctionnera pas correctement dans le monde PC [...] Ce n'est pas le format physique qui pose problème, mais les protections Blu-Ray qui sont réellement anti-consommateurs ».

Pour rappel, le format Blu-Ray prévoit trois principales protections contre le piratage (plus de détails dans cette brève). Tandis que le format HD-DVD proposera principalement un système de protection DRM qui autorisera les transferts locaux. Intel a déjà reproché au format Blu-Ray de ne pas autoriser la copie des contenus HD sur les « serveurs multimédias des particuliers ».
Source : clubic.com

Avatar du membre
Krys TOFF
Posteur Pro !
Posteur Pro !
Messages : 559
Enregistré le : 29 sept. 2004, 11:39
Localisation : Trilbardou (77)

Re: Bill Gates : le Blu-Ray est « anti-consommateurs »

Message non lu par Krys TOFF »

Casio a écrit :Lors de sa tournée des universités américaines, Bill Gates, le président de Microsoft, a été interrogé par le Princeton Newspaper au sujet des supports HD-DVD et Blu-Ray. Durant l'entrevue, il lui a été demandé pourquoi Microsoft avait finalement décidé d'apporter son soutien au format HD-DVD. À cette question, Bill Gates a simplement répliqué que l'ensemble des protections appliquées au Blu-Ray en fait un format qualifié « d'anti-consommateurs ».

Bill Gates aurait ensuite déclaré, « le problème est que les studios cinématographiques vont disposer de protections trop importantes, aux dépens du consommateur, et cela ne fonctionnera pas correctement dans le monde PC [...] Ce n'est pas le format physique qui pose problème, mais les protections Blu-Ray qui sont réellement anti-consommateurs ».

Pour rappel, le format Blu-Ray prévoit trois principales protections contre le piratage (plus de détails dans cette brève). Tandis que le format HD-DVD proposera principalement un système de protection DRM qui autorisera les transferts locaux. Intel a déjà reproché au format Blu-Ray de ne pas autoriser la copie des contenus HD sur les « serveurs multimédias des particuliers ».

Source : clubic.com
Conclusion : mort à la PS3, vive la X-Box 360 ! (je vais me faire de amis là, ça fait peur ::lol: )
Stunts/4D Sports Driving : http://stunts.mine.nu

Courses entre francophones : http://www.racegamers.com

Image

Avatar du membre
Casio
Bureau WDA
Bureau WDA
Messages : 3456
Enregistré le : 23 mars 2004, 10:55
Collectionneur (-euse) ? : Oui
Localisation : Paris XVII / Jouques
Contact :

Re: Bill Gates : le Blu-Ray est « anti-consommateurs »

Message non lu par Casio »

Krys TOFF a écrit :Conclusion : mort à la PS3, vive la X-Box 360 ! (je vais me faire de amis là, ça fait peur ::lol: )
D'ici à croire que Billou veuille favoriser le marché de la X-Box...
Mais diantre, quel est son but ... ? ::twisted:

Avatar du membre
Casio
Bureau WDA
Bureau WDA
Messages : 3456
Enregistré le : 23 mars 2004, 10:55
Collectionneur (-euse) ? : Oui
Localisation : Paris XVII / Jouques
Contact :

Message non lu par Casio »

----------------------------------------------------------------------
Communiqué de la Ligue Odebi 25-10-2005
Réaction à la décision de la CNIL du 18-10-2005
----------------------------------------------------------------------
La Commission Nationale Informatique et Libertés vient de publier [1] sa
décision de refuser l'’autorisation de mise en œuvre des dispositifs
permettant la détection automatisée des infractions au code de la
propriété intellectuelle et l’envoi de messages de sensibilisation aux
internautes demandée par des sociétés d'auteurs et de producteurs.

La Ligue ne peut qu'apprécier cette décision, après avoir dénoncé [2] en
mars dernier qu'une telle autorisation soit accordée à des entités
privées désireuses d'effectuer leurs propres opérations de police sur
l'internet français, faisant ainsi fi de la position du Groupe Article
29 [3] qui avait indiqué que "de telles enquêtes sont de la compétence
des autorités judiciaires".

Sur le fond, la Ligue avait dénoncé dès le 6 juin 2004 que de telles
prérogatives puissent être accordées à des groupes privés [4] à
l'occasion de la modification de l'article 9 de la Loi de 78 [5] et
avait demandé à l'opposition parlementaire de saisir le Conseil
Constitutionnel.

La Ligue demande au gouvernement, et en particulier au ministre de
l'intérieur, de bien mesurer l'importance qu'attachent les internautes à
leurs libertés numériques, à la protection des données qui les
concernent, et au respect de leur vie privée [6] : cela vaut pour
l'avant-projet de loi relatif à la lutte contre le terrorisme [7], et
pour la décision cadre que le conseil JAI [8] essaie d'imposer dans le
but de rendre obligatoire l'enregistrement des données de connexion
internet d'un demi-milliard de citoyens numériques européens.....

Par ailleurs, la Ligue met en garde les législateurs contre toute
tentative d'amalgame ou de récupération des mesures de lutte
anti-terrorisme par le lobby phonocinématographique, comme cela a pu
être fait à la veille du dernier conseil JAI par l'IFPI [9].


[1]
<http://www.cnil.fr/index.php?id=1881>

[2]
<http://www.odebi.org/new/theme/accueil. ... var_page=1>

[3]
<http://eucd.info/index.php?2005/03/07/1 ... s-dechange>

[4]
"il est totalement inacceptable que des groupes privés soient autorisés
à tracer et ficher les internautes dans de véritables casiers
judiciaires privés d'infractions présumées.
Même si ces mesures sont demandées à cor et à cri par une industrie du
disque par ailleurs récemment fustigée par le ministère de l'industrie,
les internautes français n'accepteront pas que des opérations de police
puissent être effectuées par des groupes privés: Cela serait totalement
contraire aux valeurs républicaines les plus fondamentales."
<http://www.odebi.org/new/theme/accueil. ... var_page=1>

[5]
<http://www.cnil.fr/index.php?id=301#Article9>

[6]
<http://permanent.nouvelobs.com/people/2 ... S3216.html>
<http://fr.news.yahoo.com/24102005/202/n ... l-afp.html>

[7]
<http://www.interieur.gouv.fr/rubriques/ ... 51013_cnil>

[8]
<http://www.fco.gov.uk/Files/kfile/JHA_1 ... ults,0.pdf>

[9]
The IFPI representative insisted piracy was a form of organised crime
that should be fought with all legal means, including tracing back the
exact internet behaviour of all suspects for a substantial amount of time.
<http://www.edri.org/edrigram/number3.21/retention>

<http://www.ifpi.org/site-content/about/mission.html>

La Ligue Odebi
<http://www.odebi.org>
----------------------------------------------------------------------


_______________________________________________
Odebi-soutien mailing list
Odebi-soutien'at'pjduvivier.com
http://pjduvivier.com/mailman/listinfo/ ... vivier.com

Avatar du membre
Krys TOFF
Posteur Pro !
Posteur Pro !
Messages : 559
Enregistré le : 29 sept. 2004, 11:39
Localisation : Trilbardou (77)

Message non lu par Krys TOFF »

Vers une légalisation du peer2peer via une taxation de l'abonnement internet ???
http://www.zdnet.fr/actualites/internet ... htm?xtor=1

Encore une fois, si cette loi passe il faudra encore payer, qu'on se serve du p2p ou pas... Comme la taxe sur les CD vierges... Fait ch*er.
Stunts/4D Sports Driving : http://stunts.mine.nu

Courses entre francophones : http://www.racegamers.com

Image

Avatar du membre
Krys TOFF
Posteur Pro !
Posteur Pro !
Messages : 559
Enregistré le : 29 sept. 2004, 11:39
Localisation : Trilbardou (77)

Message non lu par Krys TOFF »

L'industrie du livre gagne son procès et reçoit un euro de dédomagement de la part de l'internaute ayant diffusé en ligne 2288 BD. 2 poids, 2 mesures dans les pénalités en comparaison avec l'industrie du disque...

Bruno Bellamy, auteur de BD, livre son opinion sur ce jugement : http://www.pcinpact.com/articles/d/56/1.htm (4 pages à lire)
Stunts/4D Sports Driving : http://stunts.mine.nu

Courses entre francophones : http://www.racegamers.com

Image

Avatar du membre
karl
Membre V.I.P.
Membre V.I.P.
Messages : 1030
Enregistré le : 23 mars 2004, 12:07
Collectionneur (-euse) ? : Non

DRM ( Ditirambique Retour des Majors? )

Message non lu par karl »

Qu'est-ce que les DRM ?
Pour résumer les DRM sont des dispositifs qui visent à controler la diffususion en ligne de donnée. Elle les crypent. Ses dispositifs sont assez couteux et les webradios n'arriveraient pas à suivre.
Source - antidrm.free.fr

::arrow: En clair : tuer les radios libres sur le web, et surveiller les autres.
Car ce ne sont pas les majors qui payent la technologie imposée (comme l' antipiratage des CD est payé en plus, non par les majors, mais le consommateur .. nous!)


Et :
le ministère envisage de faire voter de nuit un projet de loi ultra-polémique sur le droit d'auteur (le DADVSI) le 22 et 23 décembre prochain - dans un hémicycle traditionnellement deserté par les parlementaires à l'approche des fêtes de Noël
Source - eucd.info

::arrow: En cachette ?
Alors Votons aussi, mais contre :mrgreen:

Modif Karl : lien vers Petition
Modifié en dernier par karl le 14 déc. 2005, 19:29, modifié 2 fois.

Avatar du membre
Krys TOFF
Posteur Pro !
Posteur Pro !
Messages : 559
Enregistré le : 29 sept. 2004, 11:39
Localisation : Trilbardou (77)

Message non lu par Krys TOFF »

Pétition anti-DRM : Krys TOFF... A Voté ! :mrgreen:

Le texte de Loi date de novembre 2003 et il n'est diffusé que maintenant, un mois avant le vote ?! :eeeek:
Peut être est-ce pour ne pas laisser le temps aux gens de s'organiser contre ce texte... ::evil:
Stunts/4D Sports Driving : http://stunts.mine.nu

Courses entre francophones : http://www.racegamers.com

Image

Avatar du membre
karl
Membre V.I.P.
Membre V.I.P.
Messages : 1030
Enregistré le : 23 mars 2004, 12:07
Collectionneur (-euse) ? : Non

DRM

Message non lu par karl »

pour ne pas laisser le temps aux gens de s'organiser contre ce texte...
::arrow: Tout en catimini, comme le vote prévu la veille de Noël, et de nuit :hide:

Des chances qu' il passe ::cry: malheureusement (surtout que c' est l' application d' une directive européenne), mais au moins, ce sera su. :mrgreen:

::wink:

Avatar du membre
karl
Membre V.I.P.
Membre V.I.P.
Messages : 1030
Enregistré le : 23 mars 2004, 12:07
Collectionneur (-euse) ? : Non

P2P - Presse écrite

Message non lu par karl »

Après les films, et la musique, la presse écrite fait désormais l'objet de piratage sur les réseaux d'échange de fichiers Bit Torrent ou sur certains forums Internet.

Après avoir acheté le plus légalement du monde une édition électronique (au format PDF) de l'Equipe, certains vont ainsi redistribuer le quotidien sportif gratuitement (et en toute illégalité) sur Internet.

« On scanne les pages, on compresse le tout et c'est parti ! A l'arrivée, la lecture est presque plus pratique que pour la version papier, car on peut zoomer sur les articles. »
Source - 01net.fr


::arrow: Rien de neuf : Harry Potter en pdf sur internet par ex.
Sauf que maintenant, tout y passe. :8:
Et avec les journaux gratuits ... ;-)

Avatar du membre
karl
Membre V.I.P.
Membre V.I.P.
Messages : 1030
Enregistré le : 23 mars 2004, 12:07
Collectionneur (-euse) ? : Non

Major - Projet DADVSI (n°1206)

Message non lu par karl »

- Graver ses propres compilations à partir d'un CD,
- extraire son morceau favori pour l'écouter sur son ordinateur,
- le transférer vers un baladeur MP3,
- le prêter un CD à un ami,
- lire un DVD avec un logiciel libre ou bien le dupliquer pour en disposer à la fois chez soi et dans sa maison de campagne :
autant de pratiques très répandues, et parfaitement légales, que le gouvernement propose de proscrire de fait.
Le projet de loi sur le Droit d'Auteur et les Droits Voisins dans la Société de l'Information (DADVSI) (n°1206) que le gouvernement va tenter de passer en force dans les prochaines semaines via une procédure d'urgence, légitime en effet les dispositifs techniques de contrôle d'usage installés par les éditeurs et les producteurs sur les CD et les DVD.
Et surtout, il prévoit des sanctions pénales pour qui s'aviserait de les faire sauter.

Cela revient à dire qu'un éditeur de livres peut imposer une marque de lunettes pour lire les livres qu'il fait imprimer

Si le projet de loi est adopté en l'état, il sera illégal d'utiliser un logiciel comme VLC (plusieurs millions de téléchargements)
Source - eucd.info


::arrow: Pour info, FreePlayer utilise comme soft (client) VLC ...

::arrow: Et sa pétition

Modif Karl : rajout lien pétition

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité