Lexique Informatique

Si une définition vous parait incomplète, n'hesitez pas à nous écrire : Contact par mail


Dernière Mise à Jour : 21/10/2016

Classement alphabêtique :

# | A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z

#

8 / 16 bits :
C'est en effet un problème de dénomination mais c'est en partie normal. Oui votre microprocesseur central est en 8 bits. Oui votre microprocesseur central est en 16 bits. Alors, comment trancher ? Ceci est en fait une question de point de vue. Un processeur 8/16 bits, par exemple, communique avec l'extérieur via 8 bits, mais réalise des calculs sur 16 bits.

Haut de page

A

Abend : (ABnormal END of task).
Un Abend est la terminaison prématurée d'une session ou d'une tâche effectuée par l'ordinateur due à une condition d'erreur qui ne peut être corrigée par les routines de correction.
(Src : THOMSON TO16 - Guide de GW-Basic)


Accès :
Le processus de recherche, de lecture, ou d'écriture de données se rapportant à une unité de stockage.
(Src : THOMSON TO16 - Guide de GW-Basic)


Accès Direct (Direct Access, Random Access) :
Mode d'écriture ou de lecture de données se faisant au moyen d'adresses qui repèrent leur emplacement.
(Src : Philippe DESCHAMP)


Accès Séquentiel (Serial Access) :
Mode d'écriture ou de lecture de données, effectuées en suivant un ordre préétabli de rangement.
(Src : Philippe DESCHAMP)


Acronyme :
Un mot formé des premières lettres de plusieurs mots ou par les premières lettres et une partie de plusieurs mots. Les acronymes sont fréquemment utilisés dans l'industrie informatique. Par exemple COBOL est un acronyme pour COmmon Business Oriented Language.
(Src : THOMSON TO16 - Guide de GW-Basic)


ADSL : (Asymmetrical Digital Subscriber Line (Ligne asymétrique numérique)).
Technologie capable de transporter plusieurs mégabits par seconde sur les deux fils de cuivre du réseau téléphonique. Les données peuvent être transmises jusqu'à 8 Mbits/s en téléchargement (download).
(Src : Dicofr.com)
Les données sont transportées en employant un signal à fréquence très élevée. Ce signal ne vient pas empiéter sur les fréquences utilisées pour transmettre la voix et laisse la ligne téléphonique libre pour un appel en même temps que les données sont transférées. Les débits sont dits asymétriques, parce qu'il n'y a pas d'équivalence entre la vitesse de la transmission réseau-abonné et celle de la transmission abonné-réseau.
(Src : JournalduNet.com)


Algorithme :
Un jeu de règles ou de procédures bien défini qu'il faut suivre pour obtenir la solution d'un problème dans un nombre fini d'étapes. Un algorithme peut comprendre des procédures et instructions algébriques, arithmétiques, et logiques, et autres. Un algorithme peut être simple ou compliqué. Cependant un algorithme doit obtenir une solution en un nombre fini d'étapes. Les algorithmes sont fondamentaux dans la recherche d'une solution par voie d'ordinateur , parce que l'on doit donner à un ordinateur une série d'instructions claires pour conduire à une solution dans un temps raisonnable.
(Src : THOMSON TO16 - Guide de GW-Basic)


Alphanumérique :
Une contraction des mots alphabétiques et numériques; un jeu de caractères comprenant les lettres, les chiffres, et les symboles spéciaux.
(Src : THOMSON TO16 - Guide de GW-Basic)


Amorce (Boot) :
Ce programme activé lors de la mise sous tension d'un ordinateur contient les instructions de démarrage.
(Src : Jean Claude LEPOUTRE)


Amorcer (Booter) :
Mettre en marche un ordinateur en provoquant l'exécution de l'amorce.
(Src : Philippe DESCHAMP)


Antémémoire (Cache Memory, Cache Storage, Mémoire Cache) :
Mémoire très rapide destinée à accélérer l'accès aux données les plus fréquemment utilisées.
(Src : Philippe DESCHAMP)
La mémoire cache est une mémoire à part dans l'ordinateur, directement reliée au microprocesseur dans un but de rapidité d'échange de données. Elle est beaucoup plus rapide que la mémoire classique et aussi beaucoup plus chère ! Les tailles de mémoire cache les plus courantes sont 256 et 512 Ko, à 6 nano-secondes (ns). Le microprocesseur y stocke certaines données critiques auxquelles il pourrait rapidement refaire appel, avant de les transférer dans la mémoire centrale classique.


Application :
Le système ou le problème auquel l'ordinateur est appliqué. On fait souvent la distinction entre les applications calcul dans lesquelles les opérations arithmétiques sont prépondérantes et les applications données dans lesquelles les opérations de fichiers dominent.
(Src : THOMSON TO16 - Guide de GW-Basic)


Architecture de pile :
Une architecture où n'importe quelle portion de la mémoire externe peut être utilisée comme une pile dernier entré, premier sorti, LIFO (Last In First Out) pour enrengistrer ou lire le contenu de l'accumulateur, des indicateurs, des drapeaux, ou des registres de données. De nombreuses machines ont un pointeur de pile de 16 bits pour contrôler l'adressage de cette pile externe. L'avantage d'une pile réside dans le traitement des niveaux d'interruptions mutliples puisque l'état de la machine peut être facilement enrengistré au moment de l'interruption et facilement restauré à la fin de l'interruption. Un autre avantage important est la possibilité pratiquement illimitée de routines récursives.
(Src : THOMSON TO16 - Guide de GW-Basic)


ASCII : (American Standard Code for Information Interchange.)
ASCII est un code standard de 8 bits utilisé par la plupart des ordinateurs dans leurs interfaces. ASCII à été conçu par l'AmericaN Standard Institute (ANSI). Il utilise 7 bits pour le codage de l'information et un huitième bit pour le contrôle de parité.
(Src : THOMSON TO16 - Guide de GW-Basic)


Assembleur :
Un programme d'ordinateur qui produit un programme en langage machine qui peut être exécuté par l'ordinateur.
(Src : THOMSON TO16 - Guide de GW-Basic)


Asynchrone :
1/ Sans référence à un temps ou une horloge.
2/ Une opération informatique dans laquelle une instruction est démarrée lorsque l'instruction précédente est terminée. Il n'y a donc pas d'intervalle régulier ou d'horloge spécifié pour la séquence d'instructions. L'instruction courante doit être terminée avant que l'instruction suivante puisse commencer. Le temps pris par l'instruction courante n'importe pas.
(Src : THOMSON TO16 - Guide de GW-Basic)


Atapi : (Advanced Technology Attachment Peripheral Interface).
Norme de connexion et de transfert de données concernant les lecteurs de CD-Rom et les périphériques de stockage.
(Src : Jean Claude LEPOUTRE)


AVI : (Audio Video Interleave).
Format de fichier d'animations vidéo sous Windows. Les fichiers de ce format peuvent être lus sans qu'il soit besoin de recourir à une carte d'extension spécifique. Le son et les images sont traités de manière séquentielle.
(Src : Jean Claude LEPOUTRE)

Haut de page

B

Back up :
1/ Une seconde copie des données sur disquette ou sur un autre milieu permettant de restaurer les données en cas de perte ou destruction du media original.
2/ Equipement local ou distant capable d'assurer une opération complète au cas où l'équipement principal est défectueux.
(Src : THOMSON TO16 - Guide de GW-Basic)


Bande Passante (Bandwith) :
Quantité de données qui peuvent transiter par un canal de communication. Mesurée en bit/s ou en Ko/s. (Src : Phone Test n°25)
Pour un moniteur, elle correspond au maximum de positions balayées par un faisceau d'électrons en 1/25e de seconde. L'unité de mesure est le mégahertz, ou MHz.
(Src : Jean Claude LEPOUTRE)


Base :
Le nombre fondamental d'un système numérique. Par conséquent 10 est la base du système de logarithme décimal ainsi que la base du système de numération décimal.
(Src : THOMSON TO16 - Guide de GW-Basic)


BASIC : (Beginners All Purpose Symbolic Instruction Code).
BASIC est un langage de programmation féveloppé à Dartmouth College pour l'enseignement des concepts de base de programmation. Ce langage a depuis été accepté comme un langage de time-sharing et il est considéré un des langages le plus facile à apprendre.
(Src : THOMSON TO16 - Guide de GW-Basic)
C'est un langage de programmation simple et facilement compréhensible par les débutants et trés souvent implémenté sur les micro-ordinateurs (Oric, Sinclair, Thomson, etc.)


Batch :
Une méthode d'opération pour ordinateur telle qu'un programme ou un groupe de programmes doit être terminé avant de commencer le groupe de programmes suivants.
(Src : THOMSON TO16 - Guide de GW-Basic)


Baud :
Une unité de mesure de vitesse de transmission. La vitesse en baud correspond au nombre d'éléments de signal par seconde. Etant donné qu'un élément de signal peut être autre chose qu'un bit, le baud n'est pas synonyme de bit par seconde. Les bauds typiques sont 110, 300, 1200, 2400, 4800 et 9600.
(Src : THOMSON TO16 - Guide de GW-Basic)


Bi-bande :
Téléphone mobile pouvant fonctionner sur deux bandes de fréquence comme la bande numérique GSM 900 MHz et la bande numérique GSM 1800 MHz, ce qui signifie que les téléphones bi-bande peuvent être utilisés dans tous les pays et régions, dans lesquels ces réseaux sont en service.
(Src : Nokia.fr)


Binaire :
1/ Une caractéristique ou propriété impliquant un choix, ou une condition, dans lequel il n'y a que deux possibilités
2/ Un système numérique qui utilise 2 comme base au lieu de 10 comme dans le système décimal. Le système binaire utilise seulement 0 et 1 dans sa forme écrite.
3/ Une machine conçue pour n'utiliser que deux niveaux ou deux états. Un ordinateur exécute un programme en forme binaire.
(Src : THOMSON TO16 - Guide de GW-Basic)


Bios : (Basic Input Output System).
Programme de base d'un ordinateur qui renferme toutes les informations définissant les paramètres de fonctionnement des éléments du PC, notamment ceux de la carte mère. Intégré dans une mémoire spécifique de la carte mère, il peut être actualisé pour bénéficier des changements de version.
(Src : Jean Claude LEPOUTRE)


Bit : (Binary Digit).
Unité binaire utilisée en informatique pour identifier une information. Un Bit peut prendre deux valeurs : 0 ou 1, représentées par les états électriques 0 ou 5 volts. C'est la plus petite unité d'information reconnaissable par un ordinateur.
Une séquence de 8 bits compose un octet, ou byte en anglais.
Dans l'ordre : 1 Mo (Méga-octet) = 1024 Ko (Kilo-octet) = 1024x1024x1024 bits.
'Pourquoi 1024 et non pas 1000 ?' La réponse est simple :
Vu qu'un bit ne peut prendre que 2 valeurs (et non pas dix), nous sommes donc en système binaire, et non plus décimal. Un chiffre va donc être défini comme étant 2 à la puissance n.


Bitmap :
Format d'image qui est codée et stockée point par point. Bitmap est opposé à vectoriel.
(Src : Jean Claude LEPOUTRE)


Bloc :
Une quantité de mémoire ou de données, de longueur arbitraire, en général contiguë et souvent composée de plusieurs enrengistrements de même type, chacun étant considéré comme une unité.
(Src : THOMSON TO16 - Guide de GW-Basic)


Bluetooth :
Technologie utilisant une liaison radio de faible puissance sur la bande de fréquence 2,4 GHz. Elle permet l'échange et la synchronisation d'informations entre appareils (chacun possédant une signature propre codée sur 48 bits) dans un périmètre de quelques mètres à plusieurs dizaines de mètres, selon la puissance de l'émetteur. Le débit maximal est de 1 Mo/s environ.
(Src : Phone Test n°25)


Boot (Amorce) :Abréviation de Bootstrap.
Ce programme activé lors de la mise sous tension d'un ordinateur contient les instructions de démarrage.
(Src : Jean Claude LEPOUTRE)
Une procédure qui permet à un système d'initier sa propre opération à un niveau voulu. Les premières instructions sont lues par l'ordinateur à partir d'un périphérique d'entrée. Ces instructions permettent au reste du système d'être chargé.
(Src : THOMSON TO16 - Guide de GW-Basic)


Boucle :
Une serie d'instructions exécutées jusqu'à ce qu'un résultat particulier soit obtenu ou qu'une condition pré-déterminée soit remplie. Les boucles permettent de ré-utiliser des séries d'instructions et permettent ainsi de limiter le nombre d'instructions.
(Src : THOMSON TO16 - Guide de GW-Basic)


Bug :
Anomalie dans les instructions composant un programme ou dans la programmation d'un composant électronique.
(Src : Jean Claude LEPOUTRE)


Bus Local :
Ensemble de composants électroniques formant un canal par lequel transitent les données voyageant entre la carte d'extension et le processeur. Utilisé pour les transferts de données importants (de fichiers vidéo, par exemple), il épargne le passage par le bus principal et donc le ralentissement de l'ordinateur.
(Src : Jean Claude LEPOUTRE)


Byte (Octet) :
Un élément de donnée comprenant huit bits et un bit de parité et qui représente un caractère alphabétique ou un caractère spécial, deux chiffres décimaux ou huit chiffres binaires. Octet est aussi utilisé pour indiquer une séquence de huit chiffres binaires traités comme une unité. L'octet est souvent codé dans le format ASCII.
(Src : THOMSON TO16 - Guide de GW-Basic)
Séquence de 8 bits.
(Src : Phone Test n°25)

Haut de page

C

Chiffre Binaire :
Une quantité exprimée à l'aide des chiffres binaires O ou 1.
(Src : THOMSON TO16 - Guide de GW-Basic)


Circuit Intégré :
Un circuit électronique entièrement contenu sur un élément semi-conducteur.
(Src : THOMSON TO16 - Guide de GW-Basic)


CISC : (Complex Instruction Set Computer).
C'est la première famille de microprocesseurs sortie et aussi la plus répandue (bien que cela semble révolu). Dans cette famille, les jeux d'instructions sont suffisamment vâstes pour faire effectuer au microprocesseur des opérations compliquées, mais cela ce traduit par un temps d'exécution plus important.


COBOL :(Common Business Oriented Language).
Un langage de programmation adapté aux applications de gestions compliquées. Il a été développé par CODASYL, un comité représentant le U.S. Department of Defense, certains constructeurs d'ordinateurs, et des utilisateurs importants de l'informatique. COBOL est conçu pour permettre d'exprimer les manipulations de données et les différents processus sous une forme narrative, dans un format standard et précis.
(Src : THOMSON TO16 - Guide de GW-Basic)


Codec : (COder/DECoder).
Il s'agit d'une technique de conversion de l'analogique au numérique et vice versa, par exemple en téléphonie mobile pour coder la voix. Egalement utilisé pour désigner les techniques de compression de données numériques; Prend alors le sens de compression/décompression. (Src : Phone Test n°25)
Logiciel servant à encoder et à décoder des flux audio ou vidéo. Chaque Codec produit son format de fichier spécifique. Certains Codecs audio font du MP3, d'autres du WMA, de l'OGG, du VQF, etc... Le plus souvent dénués d'interface graphique, les codecs se mettent au service d'autres programmes pour lire ou enrengistrer de l'audio ou de la vidéo.
(Src : L'Ordinateur Individuel N°152)


Coder :
1/ Ecrire des instructions pour un ordinateur.
2/ Classer des données dans des tables arbitraires.
3/ Utiliser le langage machine.
4/ Programmer.
(Src : THOMSON TO16 - Guide de GW-Basic)


Communication Asynchrone :
Un mode de transmission de données d'une machine à une autre dans lequel chaque caractère est précédé d'un bit de départ et suivi d'un bit de fin. On l'appel aussi transmission start/stop.
(Src : THOMSON TO16 - Guide de GW-Basic)


Compact Flash Type I et II :
Mémoires de type Flash Card apparues en 1994, dont la capacité varie de 4 Mo à plus de 1 Go. Les cartes Type II sont plus épaisses.
(Src : Phone Test n°25)


Compatible :
Une description de données, de programmes, ou d'équipement qui peut être utilisée par différents types d'ordinateur ou d'équipement.
(Src : THOMSON TO16 - Guide de GW-Basic)


Compilateur :
Un programme qui traduit un programme écrit dans un langage d'application en un programme écrit en langage machine ou dans un langage semblable.
(Src : THOMSON TO16 - Guide de GW-Basic)


Concaténer :
Joindre des bases de données, comme des fichiers, en série pour former un seul fichier. Le terme concaténer signifie "lier ensemble". Une banque de données concaténée est une collection de fichiers logiquement connectés.
(Src : THOMSON TO16 - Guide de GW-Basic)


Constante :
Un élément de donnée qui ne change jamais.
(Src : THOMSON TO16 - Guide de GW-Basic)


Co-processeur :
Une unité microprocesseur connectée à un microprocesseur central pour effectuer des opérations spéciales (comme par exemple l'arithmétique en virgule flottante) de manière plus efficace que l'unité centrale. (Src : THOMSON TO16 - Guide de GW-Basic)
C'est une entité de même nature que le microprocesseur central si ce n'est qu'elle est dédiée à une tâche particulière (gestion mémoire, opérations graphiques, traitement de signaux analogiques, etc.) et en décharge d'autant le processeur central. Plus les co-processeurs s'occuperont des tâches nécessaires, plus le microprocesseur verra son rôle diminuer au sein de l'ordinateur.


CPU (Unité Centrale) :
Le coeur de l'ordinateur où les données sont manipulées et les calculs sont effectués. L'unité centrale comprend une unité de contrôle pour interpréter et exécuter le programme et une unité arithmétique et logique qui effectue les calculs et les opérations logiques. Elle dirige aussi l'information, contrôle les entrées et sorties, et temporairement stocke les données.
(Src : THOMSON TO16 - Guide de GW-Basic)


Curseur :
Une ligne ou un encadrement sur l'écran d'ordinateur qui indique la position du prochain point d'entrée.
(Src : THOMSON TO16 - Guide de GW-Basic)

Haut de page

D

Défaut :
Une valeur prise ou une action faite automatiquement par l'ordinateur à moins qu'une autre instruction n'ait été spécifiée.
(Src : THOMSON TO16 - Guide de GW-Basic)


Disque Fixe :
Un disque dur qui est enfermé en permanence dans une unité fermée pour le protéger de l'environnement. Utilisé pour l'enregistrement de données.
(Src : THOMSON TO16 - Guide de GW-Basic)


Disquette :
Un disque plat et flexible recouvert de particules magnétiques enfermé dans une enveloppe protectrice, qui sert à enregistrer des programmes ou des données.
(Src : THOMSON TO16 - Guide de GW-Basic)


Données :
Un terme général signifiant tous les éléments d'information de base que l'ordinateur peut produire ou traiter.
(Src : THOMSON TO16 - Guide de GW-Basic)


DOS (Système d'exploitation disque) : (Disk Operating System)
Une série de procédures et techniques qui permet à l'ordinateur d'opérer en utilisant une unité disque pour entrer des données et les enregistrer.
(Src : THOMSON TO16 - Guide de GW-Basic)


Dossier (Répertoire) :
Une table qui donne les noms, location, taille, et dates de création et de révision de chaque fichier contenu sur une mémoire de masse.
(Src : THOMSON TO16 - Guide de GW-Basic)


Double Densité :
Un type de disquette qui a une capacité double des disquettes standard simple densité.
(Src : THOMSON TO16 - Guide de GW-Basic)


Double Face :
Un terme utilisé pour indiquer qu'une disquette peut enrengistrer des données sur ses deux faces.
(Src : THOMSON TO16 - Guide de GW-Basic)


DSP : (Digital Signal Processor).
C'est une classe particulière de coprocesseurs spécialement dédiés au traitement du son numérique (on commence à les rencontrer dans les mini chaînes). Mais de par leur formidable puissance de calcul, ils peuvent aussi servir à des calculs 3-D.


DSLAM : (DSL (Digital Subscriber Line) Access Multiplexor).
Appareil central installé chez un fournisseur de service ADSL qui mixe le trafic voix et données sur la ligne DSL d'un client. Il distingue également les appels téléphoniques entrants et les dirige vers le réseau de l'opérateur de télécom adéquat.
(Src : JournalduNet.com)


DTMF : (Dual Tone Multiple Frequency).
Technique qui consiste à émettre un signal composé de deux sons lorsque l'on appuie sur les touches du téléphone. Le premier son étant en haute fréquence, l'autre en basse fréquence, le signal ne peut être confondu avec la voix et permet ainsi d'activer certaines fonctions à distance.
(Src : Phone Test n°25)

Haut de page

E

E/S : (Entrée/Sortie)
Un terme général utilisé pour les périphériques qui communiquent avec l'ordinateur.
(Src : THOMSON TO16 - Guide de GW-Basic)


Entier :
Une entité sans partie fractionnaire. Les nombres entiers ou nombres naturels. Par exemple 65 est un nombre entier; 65.1 n'en est pas un.
(Src : THOMSON TO16 - Guide de GW-Basic)


Entrée :
1/ Le processus ou le périphérique qui est utilisé pour l' entrée de données dans l'ordinateur.
2/ Les données effectivement entrées dans l'ordinateur.
(Src : THOMSON TO16 - Guide de GW-Basic)


EGSM : (Enhanced Global System for Mobile Communications).
L'EGSM est une extension du GSM. La fréquence de fonctionnement de l'EGSM va jusqu'à 10 MHz de moins que la bande numérique GSM 900. Par conséquent, si l'opérateur a accès à cette bande passante, il peut étendre la capacité du réseau. Au niveau de l'utilisateur, cela signifie qu'un téléphone qui prend en charge l'EGSM 900 (par exemple) fonctionnera dans les zones où le réseau accepte lui aussi cette fréquence.
(Src : Nokia.fr)


EPROM : (Erasable Read Only Memory).
Ce sont des mémoires 'mortes' mais effaçables grâce à l'emploi de rayons ultra-violets, et reprogrammables ensuite. Cette série d'opérations peut être répétée une dizaine de fois sans risques de détérioration des données programmées. Ce type de mémoire morte remplaça bien longtemps les ROMs des ordinateurs, et elles sont facilement reconnaissables car disposant d'une petite fenêtre en verre, souvent recouverte d'une pastille la protégeant des rayonnements extérieurs.


EEPROM : (Electrical Erasable Read Only Memory).
Ce sont des mémoires mortes effaçables électriquement, et reprogrammables par la suite comme des EPROMs. Elles sont très utilisées sur certains appareillages destinés à contrôler des points critiques distants (ex: mesure de pression et régulation du flux des canalisations de pétrole, etc.).


Effet Mémoire :
Phénomène de diminution de capacité des batteries de type NiCD et NiMH. Il intervient lorsque l'on recharge une batterie qui n'est pas complétement vide, et augmente avec le temps.
(Src : Phone Test n°25)


EFR : (Enhanced Full Rate).
Codec pour la voix qui améliore la qualité du son lors d'une communication téléphonique.
(Src : Phone Test n°25)


Encoder (Encodeur) : Logiciel utilisant un ou plusieurs codec(s) pour encoder un flux ou un fichier audio dans un format compressé afin qu'il occupe moins de place.
(Src : L'Ordinateur Individuel n°152)


Encodeur (Encoder) :
Logiciel utilisant un ou plusieurs codec(s) pour encoder un flux ou un fichier audio dans un format compressé afin qu'il occupe moins de place.
(Src : L'Ordinateur Individuel n°152)


EPOC :
Système d'exploitation inventé par Psion, aujourd'hui associé avec Ericsson, Nokia, Motorola au sein de Symbian, qui le développe. Cet OS équipe certains assistants personnels et téléphones communicants.
(Src : Phone Test n°25)


Extension :
1/ Un groupe de un à trois caractères qui suit le nom d'un fichier. L'extension définie ou clarifie le nom du fichier. Elle est séparée du nom de fichier par un point (.).
2/ Etendre les possibilités d'un système en installant un nouveau matériel ou un logiciel révisé.
(Src : THOMSON TO16 - Guide de GW-Basic)


Extracteur (Ripper) :
Logiciel qui lit les pistes d'un CD-audio pour les transformer en fichiers. Les morceaux de musique obtenus ne sont pas comprimés, il faut utiliser un encodeur pour en réduire la taille. Aujourd'hui, la plupart des programmes extraient et encodent les pistes musicales en une seule opération.
(Src : L'Ordinateur Individuel n°152)

Haut de page

F

Fichier :
1/ Une collection d'enregistrement de données reliées et organisées d'une manière particulière. Les fichiers stockent des enregistrements qui contiennent des informations au lieu de contenir des programmes.
2/ Une collection de données ou de programmes traités comme un tout par l'ordinateur.
(Src : THOMSON TO16 - Guide de GW-Basic)


Fichiers Cachés :
Fichiers qui ne peuvent être vus sur un affichage normal du répertoire.
(Src : THOMSON TO16 - Guide de GW-Basic)


Fin de Fichier (End of Files) :
Un symbole ou son équivalent machine qui sert à indiquer que le dernier enregistrement d'un fichier a été lu.
(Src : THOMSON TO16 - Guide de GW-Basic)


Flash Card :
Cartes de stockage basées sur des mémoires flash à état solide. Elles sont généralement équipées d'un controleur qui gère les entrées/sorties.
(Src : Phone Test n°25)


FM : (Frequency Modulation (Modulation de fréquence)).
C'est un autre système de synthèse de sons, plus réussi que le PSG, et qui proposait déjà à sa sortie des sons tels que tuba, trompette, cymbale, piano, percussions, etc. d'une relative qualité acoustique.
La cartouche FM-PAK des ordinateurs MSX 2 utilisait une des toutes premières puces sonores à synthèse FM dédiée micro, l'OPL 1 de Yamaha. Les célèbres cartes-son pour PC Adlib puis Soundblaster utilisèrent les versions suivantes de cette puce (OPL 2,3 et 4).


Full Rate (FR) :
Codec standard pour la voix. La majorité des réseaux et téléphones mondiaux sont maintenant en EFR.
(Src : Phone Test n°25)

Haut de page

G

GIGO :
Un terme familier qui sous entend un informatique brouillon; un acronyme pour "Garbage In Garbage Out". Le terme GIGO est employé pour montrer qu'une mauvaise entrée (garbage in) entraîne une mauvaise sortie (garbage out).
(Src : THOMSON TO16 - Guide de GW-Basic)


GPRS : (General Packet Radio Service).
Le GPRS est un mode de connexion GSM qui transfère les données par "paquets", ce qui rend les échanges suffisamment rapides pour pouvoir, par exemple, naviguer sur Internet. Lorsque vous utilisez une connexion GPRS, vous ne payez que les informations envoyées ou reçues et non le temps de connexion, ce qui, en théorie, rend cette solution plus abordable que d'autres modes de connexion.
(Src : Nokia.fr)


GPS : (Global Positioning System).
Système de localisation géographique qui s'appuie sur un réseau de satellites.
(Src : Phone Test n°25)


GSM : (Global System for Mobile communications).
Le GSM est un système numérique qui vous permet de passer vos appels téléphoniques. La bande de fréquence utilisée varie selon les pays. Les bandes de fréquence sont de 900, 1800 et 1900 MHz, ce qui, dans la pratique, couvre les cinq continents.
(Src : Nokia.fr)

Haut de page

H

Half Rate (HR) :
Codec pour la voix qui vise à augmenter le débit en supprimant des données.
(Src : Phone Test n°25)


Hardware (Matériel) :
Les éléments physiques compris dans un système.
(Src : THOMSON TO16 - Guide de GW-Basic)
En opposition au Software, c'est tout ce qui est physique dans votre ordinateur, à savoir les mémoires, les processeurs, etc.


Hertz (Hz) :
Unité de mesure de fréquence. 1 Hz équivaut à un cycle par seconde. 1 MHz vaut 1 million de Hz.
(Src : Phone Test n°25)


Hexadécimal :
Un système numérique de base (ou radical) 16. Les symboles utilisés dans ce système sont les chiffres de O à 9 et six chiffres supplémentaires généralement représentés par les lettres A, B, C, D, E et F.
(Src : THOMSON TO16 - Guide de GW-Basic)


Horloge Interne :
Une horloge temps réel qui permet aux programmes d'utiliser l'heure et la date. Incluse dans MS-DOS, cette horloge permet de maintenir un calendrier personnel et elle mesure automatiquement le temps.
(Src : THOMSON TO16 - Guide de GW-Basic)

Haut de page

I

Instruction :
Une étape de programmation qui indique à l'ordinateur les actions qu'il doit effectuer. Instruction est souvent utilisée incorrectement comme synonyme de commande.
(Src : THOMSON TO16 - Guide de GW-Basic)


Interface :
Une voie d'échange d'informations qui permet à un ordinateur ou plusieurs ordinateurs ou des équipements extérieurs (imprimantes, moniteurs ou modems) ou deux ou plusieurs ordinateurs de communiquer.
(Src : THOMSON TO16 - Guide de GW-Basic)


Interpréteur :
Un programme qui lit, traduit, et exécute le programme d'un utilisateur ligne par ligne comme un programme écrit avec le langage BASIC. Un compilateur, en revanche lit et traduit le programme complet avant de l'exécuter.
(Src : THOMSON TO16 - Guide de GW-Basic)

Haut de page

J

JavaTM :
Langage de programmation conçu & développé par Sun Microsystems, couramment utilisé pour programmer des applications. JavaTM est surtout adapté aux mobiles,aux PDA et à Internet.
(Src : Phone Test n°25 & Nokia.fr)

Haut de page

K

K :
Le symbole utilisé pour représenter 2 puissance 10, qui égale 1024. K est quelquefois confondu avec le symbole k (kilo) qui est égal à 1000.
(Src : THOMSON TO16 - Guide de GW-Basic)


Kb/s : (KBits / Seconde).
Unité de mesure des débits. Un Kb/s vaut 1024 bits par seconde.
(Src : Phone Test n°25)

Haut de page

L

Label de Volume :
Le nom donné au contenu d'un disque ou à l'une des partitions du disque dur.
(Src : THOMSON TO16 - Guide de GW-Basic)


Langage Algébrique :
Un langage dont les instructions ressemblent à la structure des formules algébriques. Fortran est un bon exemple de langage algébrique.
(Src : THOMSON TO16 - Guide de GW-Basic)


Langage Assembleur :
Un langage symbolique plus proche du langage machine qu'un langage d'application. Un programme écrit en langage assembleur est converti en langage machine par un assembleur. Les symboles qui représentent les adresses mémoires sont convertis en adresses numériques et les instructions sont converties en codes opérateurs numériques.
(Src : THOMSON TO16 - Guide de GW-Basic)


Logarithme :
Le logarithme d'un nombre donné est la valeur de l'exposant indiquant à quelle puissance une constante donnée (la base) doit être élevée pour obtenir le nombre donné. Si B est la base et N est le nombre donné et L est le logarithme, B puissance L = N. Etant donné que 10(3) = 1000, le logarithme base 10 de 1000 est 3.
(Src : THOMSON TO16 - Guide de GW-Basic)


Logiciel (Software) :
Une suite d'instructions qui, lorsqu'elles sont exécutées, conduisent l'ordinateur à effectuer certaines fonctions.
(Src : THOMSON TO16 - Guide de GW-Basic)


Logique Booléenne :
Un domaine d'analyses mathématiques relatif aux comparaisons. Une instruction programmée peut demander la comparaison de deux données et modifier l'une de ces données ou une troisième en fonction du résultat de la comparaison. Ce système a été formulé par le mathématicien britannique George Boole (1815-1864). Les opérateurs de bool fondamentaux sont OR, AND, NOT, XOR, EQV, IMP.
(Src : THOMSON TO16 - Guide de GW-Basic)

Haut de page

M

M :
Symbole pour 1.000.000 (10 puissance 6). Lorsque ce symbole est utilisé pour désigner une taille mémoire il signifie 1.048.576 (2 puissance 20).
(Src : THOMSON TO16 - Guide de GW-Basic)


Matériel (Hardware) :
Les éléments physiques compris dans un système.
(Src : THOMSON TO16 - Guide de GW-Basic)
En opposition au Software, c'est tout ce qui est physique dans votre ordinateur, à savoir les mémoires, les processeurs, etc.


Mb/s : (MegaBits / Seconde).
Unité de mesure des débits. Un Mb/s vaut 1024 kilobits par seconde.
(Src : Phone Test n°25)


Média :
Pluriel de médium.
(Src : THOMSON TO16 - Guide de GW-Basic)


Médium :
Le matériau physique sur lequel les données sont enregistrées et écrites. Les bandes magnétiques, les cartes perforées et les disquettes sont autant d'exemples de media.
(Src : THOMSON TO16 - Guide de GW-Basic)


Mémoire :
Une zone de travail interne à l'ordinateur dans laquelle les données sont écrites, copiées et lues.
(Src : THOMSON TO16 - Guide de GW-Basic)


Mémoire Aléatoire (RAM, Mev, Mémoire Vive) :
La zone de travail rapide de l'ordinateur qui permet l'accès à l'emplacement mémoire par un système de coordonnés horizontaux et verticaux. L'ordinateur peut lire ou écrire sur cette mémoire.
(Src : THOMSON TO16 - Guide de GW-Basic)
C'est la mémoire de travail de votre ordinateur. Toutes les données de vos applications y sont stockées jusqu'à extinction de votre ordinateur.


Mémoire Cache (Mémoire Programmée, Cache Memory, Cache Storage, Antémémoire) :
Un type de mémoire qui contient des données ou instructions permanentes. L'ordinateur peut lire cette mémoire mais ne peut pas y écrire.
(Src : THOMSON TO16 - Guide de GW-Basic)
Mémoire très rapide destinée à accélérer l'accès aux données les plus fréquemment utilisées.
(Src : Philippe DESCHAMP)
La mémoire cache est une mémoire à part dans l'ordinateur, directement reliée au microprocesseur dans un but de rapidité d'échange de données. Elle est beaucoup plus rapide que la mémoire classique et aussi beaucoup plus chère ! Les tailles de mémoire cache les plus courantes sont 256 et 512 Ko, à 6 nano-secondes (ns). Le microprocesseur y stocke certaines données critiques auxquelles il pourrait rapidement refaire appel, avant de les transférer dans la mémoire centrale classique.


Mémoire Flash :
Mémoire rémanente conservant le contenu à moyen terme sans alimentation extérieure. Elle est fréquemment utilisée comme support de stockage par les périphériques numériques.
(Src : SVM n°214)


Mémoire Tampon :
Un emplacement mémoire temporaire utilisé pour transférer les données aux unités périphériques.
(Src : THOMSON TO16 - Guide de GW-Basic)


Memory Stick (MS) :
Format de Flash Card développé par Sony, les Duo étant plus petites.
(Src : Phone Test n°25)


MicroDrive :
Disques durs miniatures développés par IBM, qui peuvent atteindre 1 Go.
(Src : Phone Test n°25)


Microprocesseur :
Une unité centrale d'ordinateur réalisée sur un semi-conducteur.
(Src : THOMSON TO16 - Guide de GW-Basic)
C'est le coeur de votre ordinateur, un circuit intégré très complexe qui peut réaliser un certain nombre d'opérations, pourvu qu'il soit guidé par un programme spécifique. Les microprocesseurs doivent surtout leur succès au fait qu'ils peuvent réaliser énormément de tâches variées, depuis la gestion d'une cafetière électrique au guidage des satellites, en passant par votre ordinateur domestique.


MMC : (Multimedia Card).
Flash Card conçue par Sandisk en 1997. (Src : Phone Test n°25)
Les cartes MMC sont des cartes mémoire qui utilisent la mémoire flash pour permettre le stockage de données sur différents appareils mobiles, tels que les téléphones mobiles, les assistants personnels, les appareils photo numériques, les lecteurs numériques de musique, les caméras vidéo et les PC.
(Src : Nokia.fr)


MMS : (Multimedia Messaging Service).
Un message multimédia peut contenir du texte, une image ou un clip vidéo et/ou un clip audio. Vous pouvez faire votre choix parmi les images prédéfinies ou reçues, ou créer votre propre image, à laquelle vous ajouterez du texte pour ensuite l'envoyer comme un simple message texte. Mais n'oubliez pas que les messages multimédia ne peuvent être échangés qu'entre téléphones qui prennent en charge les MMS.
(Src : Nokia.fr)


Modem : (MOdulator/DEModulator).
Un modem convertit les données d'un ordinateur en signaux analogues qui peuvent être transmis sur une ligne téléphonique, ou qui convertit le signal d'une ligne téléphonique dans une forme utilisable par l'ordinateur.
(Src : THOMSON TO16 - Guide de GW-Basic)
Element déstiné à transformer un signal à l'émission ou à la réception. Sert d'interface entre le réseau et l'appareil (Téléphone, PDA, ordinateur, ...).
(Src : Phone Test n°25)


Motorola :
Très célèbre firme (surtout dans l'industrie) proposant des microprocesseurs simples, conviviaux et puissants, ce qui lui vaut d'avoir ses produits implantés dans l'Atari 520st, Commodore Amiga, la Sega Megadrive, la SNK NeoGeo, etc. A savoir aussi que Motorola propose des processeurs DSP bon marché, tel que le MC56001 utilisé dans le Falcon 030 d'ATARI.


MP3 : (MPeg-1 Audio Layer III).
C'est un format de compression utilisé par des codecs MP3 pour diminuer la taille des fichiers musicaux. Il existe de très nombreuses variantes du codec MP3. L'original s'appelle 'Fraunhofer' mais ce n'est pas le plus performant. Le 'MP3 Lame', par exemple, comprimera vos fichiers plus rapidement.
(Src : L'Ordinateur Individuel n°152)


MP3 Pro :
Evolution du format MP3, le MP3 Pro génère des fichiers deux fois plus compacts que le MP3, sans porte de qualité audible.
(Src : L'Ordinateur Individuel n°152)

Haut de page

N

NiCD : (Nickel Cadmium).
Type de batterie rechargeable. Soumise à l'effet mémoire.
(Src : Phone Test n°25)


NiMH : (Nickel Metal Hybride).
Type de batterie rechargeable dont les performances sont supérieures aux NiCD, et qui souffre moins de l'effet mémoire.
(Src : Phone Test n°25)


NTSC : (National Television System Color).
Standard de télévision Japonais et Américain. C'est le principal obstacle auquel vous vous heurterez si vous achetez un ordinateur, une console de jeux ou des films là-bas. Fort heureusement, beaucoup de nouveaux modèles de téléviseurs, dont les Sony Trinitron, acceptent le standard NTSC.
Anecdote : Certains détracteurs ont donnés au NTSC la définition suivante : Never Twice the Same Color, Jamais deux fois de suite la même couleur !


Numérique :
Nombres au lieu de lettres ou caractères spéciaux.
(Src : THOMSON TO16 - Guide de GW-Basic)

Haut de page

O

Octet (Byte) :
Un élément de donnée comprenant huit bits et un bit de parité et qui représente un caractère alphabétique ou un caractère spécial, deux chiffres décimaux ou huit chiffres binaires. Octet est aussi utilisé pour indiquer une séquence de huit chiffres binaires traités comme une unité. L'octet est souvent codé dans le format ASCII.
(Src : THOMSON TO16 - Guide de GW-Basic)
Séquence de 8 bits.
(Src : Phone Test n°25)


OTA : (Over-the-Air).
La technologie OTA permet aux opérateurs téléphoniques de transférer des données à des terminaux et à des sites distants par liaison radio. Si vous envoyez un message à votre opérateur et qu'il vous renvoie des paramètres pour votre console de jeu, il s'agit d'une liaison radio. Lorsque vous commandez une sonnerie ou un jeu à partir de votre téléphone mobile, il/elle vous est transmis(e) par liaison radio. Rien de plus simple.
(Src : Nokia.fr)

Haut de page

P

Packet Switching :
Envoi de données par paquets.
(Src : Phone Test n°25)


Palm OS :
Système d'exploitation pour PDA développé par la société Palm Computing et utilisé par Sony, Handspring, etc...
(Src : Phone Test n°25)


Paquet :
Séquence de bits augmentée d'un signal de contrôle qui est transférée sur un réseau en tant qu'unité de données. Une fois le paquet transféré, le réseau est disponible pour un autre paquet, émanant du même utilisateur ou pas. Chaque utilisateur reste donc connecté en permanence.
(Src : Phone Test n°25)


Parité :
Un bit supplémentaire ajouté à l'octet pour détecter les erreurs en mémoire en faisant la somme des bits actifs dans le mot binaire et en déterminant si cette somme est paire ou impaire.
(Src : THOMSON TO16 - Guide de GW-Basic)


Partition :
Un domaine d'un disque fixe réservé pour un but particulier, par exemple, pour placer le système d'exploitation.
(Src : THOMSON TO16 - Guide de GW-Basic)


Partition Active :
La partie de la mémoire de l'ordinateur qui contient le système d'exploitation.
(Src : THOMSON TO16 - Guide de GW-Basic)


PCM : (Pulse Coded Modulation (Modulation de pulsations codées)).
Sous cette dénomination ce cache ce qui ce fait de mieux en matière de restitution sonore d'instruments existants. En gros, le son émis par un instrument est digitalisé, recomposé à partir de fréquence simples, et restitué par un processeur spécialisé selon une fréquence principale afin de pouvoir jouer une note.


PCMCIA : (Personal Computer Memory Card International Association).
Standard de carte qui permet d'ajouter un périphérique communicant ou de la mémoire à un ordinateur portable.
(Src : Phone Test n°25)


PDA : (Personal Digital Assistant).
Terme générique regroupant l'ensemble des ordinateurs de poches tels que les Palm et les Pocket PC.
(Src : Phone Test n°25)


Peer-to-peer : Technique permettant de partager des fichiers de toutes sortes sur Internet. Plusieurs réseaux d'échange existent (Gnutella, Fasttrack, eDonkey, ...), chacun s'utilisant avec un logiciel spécifique (par exemple KaZaA pour Fasttrack).
(Src : L'Ordinateur Individuel n°152)


Périphérique :
1/ Une pièce de matériel qui peut effectuer une fonction particulière. Une imprimante est un exemple de périphérique.
2/ Un matériel d'entrée/sortie ou une mémoire de masse.
(Src : THOMSON TO16 - Guide de GW-Basic)


Piste :
Une zone précise sur un médium magnétique, comme une disquette, un disque ou une bande magnétique qui peut être accédé par la tête de lecture/écriture de l'appareil.
(Src : THOMSON TO16 - Guide de GW-Basic)


Pixel : (Picture Element).
Un pixel est un point sur l' écran du moniteur qui peut être adressé par un seul bit.
(Src : THOMSON TO16 - Guide de GW-Basic)


Pocket PC 2002 :
Système d'exploitation conçu par Microsoft pour les PDA et basé sur Windows CE.
(Src : Phone Test n°25)


Programme :
Une série d'instructions écrites dans une forme acceptable par l'ordinateur et conçue pour entraîner l'ordinateur à effectuer une série d'opérations. Les programmes peuvent être des utilitaires tels que des systèmes d'exploitation, des assembleurs, des compilateurs, des interpréteurs, des systèmes de gestion de données, des programmes utilitaires, des programmes de tri, et des programmes de diagnostique aussi bien que des programmes d'application tels que des programmes de paye, de contrôle de stock, d'analyse scientifique.
(Src : THOMSON TO16 - Guide de GW-Basic)


Protocole :
Ensemble de règles, de déscription de formats et de méthodes qui définissent la communication entre appareils informatiques, quel que soit leur type. C'est le sens de la lettre P dans WAP, WTP, TCP-IP, ...
(Src : Phone Test n°25)


PSG : (Polyphonic Sound Generator (Générateur de sons polyphoniques)).
C'est une des premières classes de circuits sonores à avoir équipé les consoles de jeux vidéo et les premiers ordinateurs familiaux. Le plus courant est le General Instruments GI-3-891x, présent dans la Master System, l'Oric 1, l'Oric Atmos, l'Atari 520 St, les Amstrads CPC 464, 664 et 6128, etc.

Haut de page

R

RAM (Mémoire Aléatoire, Mev, Mémoire Vive) : (Random-Access Memory).
La zone de travail rapide de l'ordinateur qui permet l'accès à l'emplacement mémoire par un système de coordonnés horizontaux et verticaux. L'ordinateur peut lire ou écrire sur cette mémoire.
(Src : THOMSON TO16 - Guide de GW-Basic)
C'est la mémoire de travail de votre ordinateur. Toutes les données de vos applications y sont stockées jusqu'à extinction de votre ordinateur.


Répertoire (Dossier) :
Une table qui donne les noms, location, taille, et dates de création et de révision de chaque fichier contenu sur une mémoire de masse.
(Src : THOMSON TO16 - Guide de GW-Basic)


Répertoire Arborescent (Répertoires Hiérarchiques) :
Une structure d'organisation de fichiers qui comprend des répertoires et des sous-répertoires qui, une fois schématisée, ressemble à un arbre.
(Src : THOMSON TO16 - Guide de GW-Basic)


Réseau d'ordinateur :
Une configuration d'ordinateurs éloignés géographiquement, reliés par des lignes de communication et capables de partager leur charge, de distribuer leur processus, et de communiquer automatiquement.
(Src : THOMSON TO16 - Guide de GW-Basic)


Ripper (Extracteur) :
Logiciel qui lit les pistes d'un CD-audio pour les transformer en fichiers. Les morceaux de musique obtenus ne sont pas comprimés, il faut utiliser un encodeur pour en réduire la taille. Aujourd'hui, la plupart des programmes extraient et encodent les pistes musicales en une seule opération.
(Src : L'Ordinateur Individuel n°152)


RISC : (Reduced Instruction Set Computer (Ordinateur à jeu d'instructions réduit)).
Par opposition au CISC, le RISC est une famille de processeur résolument axèe sur le calcul lourd et à grande vitesse. Ils sont par contre plus difficiles à programmer car ils ne peuvent effectuer que des tâches très simples: Additions, soustractions, décalages, etc.


ROM (Mem, Mémoire Morte) : (Read Only Memory).
Ce sont des mémoires dont le contenu est fixé en usine et qui ne changera jamais durant l'existence de votre ordinateur. Elles contiennent des données critiques propres a votre ordinateur, afin que celui-ci puisse effectuer lors du démarrage des tests de ses circuits, booter, afficher des messages d'erreurs, etc.


Routines (Sous-Programmes) :
Un sous-programme ou une routine qui est inclus dans un programme plus grand pour permettre l'exécution et l'accès à tous les niveaux de la routine. Par exemple une boucle peut être incluse dans une autre boucle.
(Src : THOMSON TO16 - Guide de GW-Basic)


RS-232 :
Un interface de communication standard utilisé entre modems et terminaux. Cet interface est conforme avec le standard EIA RS-232.
(Src : THOMSON TO16 - Guide de GW-Basic)


RVB - RGB : (Rouge-Vert-Bleu).
Ce sont les trois composantes couleurs d'un signal vidéo affichable sur votre télévision ou moniteur. Le sigle RGB lui est simplement la traduction Anglaise, soit Red-Green-Blue.

Haut de page

S

Scrolling :
C'est tout simplement l'effet que l'écran défile sous vos yeux pendant un jeu vidéo. On dira qu'un scrolling est bon quand le défilement se fait sans saccades, sans ralentissements intempestifs et même souvent dans plusieurs directions.


SD-Card : (Secured Digital).
Format de Flash Card mise au point en 1999. Très rapide, cette mémoire a la particuliarité d'embarquer un système de cryptographie permettant la protection et le copyright des données contenue sur la carte, solution idéale pour lutter contre le piratage.
(Src : SVM n°214)


Sega Card :
Format de cartouche de jeux commercialisée au japon par Sega, en 1984, initialement pour sa console SG-1000II (via un accessoire optionnel) et de format carte (36 pin) et connue aussi sous le nom de "MyCard". Plus tard, Sega ré-utilise se média sursa console Sega Mark III et enfin la Sega Master System. Produites par Mitsubishi Plastics, ce format était moins cher à produire qu'une habituelle cartouche. Le stockage de celles-ci était de 4Ko à 32 Ko maximum (contre 16Ko à 512 Ko pour une cartouche). La dernière carte produite au japon fut Zillion, le 15 Mars 1987. LaConsole Master System II n'avait alors plus de slot Sega Card.


Simple Densité :
La densité d'enregistrement standard sur une disquette. Les disquettes de simple densité peuvent enregistrer à peu près 3400 bits par inch (bpi).
(Src : THOMSON TO16 - Guide de GW-Basic)


Simple Face :
Un terme utilisé pour décrire une disquette qui ne contient des données que sur une face.
(Src : THOMSON TO16 - Guide de GW-Basic)


SmartMedia Card (SMC) :
Format de Flash Card dépourvue de contrôleur, dont la capacité peut atteindre 128 Mo. Ancêtre de la SD Card.
(Src : Phone Test n°25)


SMS : (Short Message Service).
Le SMS est un service de messages courts. également connu sous le nom de "message texte", le SMS vous permet d'envoyer un message à un autre téléphone mobile ou à une adresse e-mail.
(Src : Nokia.fr)


Software (Logiciel) :
Une suite d'instructions qui, lorsqu'elles sont exécutées, conduisent l'ordinateur à effectuer certaines fonctions.
(Src : THOMSON TO16 - Guide de GW-Basic)


Sous-Programmes (Routines) :
Un sous-programme ou une routine qui est inclus dans un programme plus grand pour permettre l'exécution et l'accès à tous les niveaux de la routine. Par exemple une boucle peut être incluse dans une autre boucle.
(Src : THOMSON TO16 - Guide de GW-Basic)


Sprites :
Ce sont tout simplement les petits objets graphiques qu'affiche votre micro-ordinateur lorsque vous jouez. Ceux-ci sont en général assez nombreux et de petites tailles (très utiles pour un Shoot Them Up). Mêmes les gros monstres (que l'on appelle donc 'Gros sprite') sont en général des assemblages de sprites plus petits (on s'en rend compte tout particulièrement sur MSX 2).


SRAM : (Static Random Access Memory (Mémoire Vive non-volatile)).
Ce sont des mémoires fonctionnant comme des RAMs normales, a part qu'elles ne perdent pas leur contenu quand elles ne sont plus alimentées. Elles sont cependant beaucoup moins rapides et essentiellement plus chères.


Symbian :
Tout comme Microsoft Windows est un système d'exploitation pour PC, Symbian est un système d'exploitation pour appareils mobiles. Les normes établies par Symbian permettent à différents appareils de partager plus facilement leurs informations.
(Src : Nokia.fr)


Synchrone :
Un type d'opération par laquelle l'exécution des instructions de l'ordinateur est contrôlée par une horloge; un signal d'impulsions également espacées servant de porte logique contrôlant l'exécution de chaque étape. Une opération synchrone peut augmenter les délais d'exécution car les signaux doivent attendre les impulsions d'horloge. Voir "asynchrone".
(Src : THOMSON TO16 - Guide de GW-Basic)


Système d'exploitation :
Un groupe organisé d'instructions qui gère l'ordinateur.
(Src : THOMSON TO16 - Guide de GW-Basic)


Système d'exploitation Disque (DOS) :
Une série de procédures et techniques qui permet à l'ordinateur d'opérer en utilisant une unité disque pour entrer des données et les enregistrer.
(Src : THOMSON TO16 - Guide de GW-Basic)


Système Octal :
Un système de numération en base huit. Le système octal utilise les huit chiffres: O, I, 2, 3, 4, 5, 6 et 7. Chaque position représente un chiffre octal multiplié par une puissance de 8. Le système octal est utilisé comme représentation simple du système binaire.
(Src : THOMSON TO16 - Guide de GW-Basic)

Haut de page

T

Tâche :
Un traitement machine, un programme en cours d'exécution.
(Src : THOMSON TO16 - Guide de GW-Basic)


Tag ID :
Informations stockées dans les fichiers musicaux. Les Tags ID permettent d'enrengistrer les noms de l'artiste, du titre, de l'album dont il est extrait, directement dans le fichier. Ces données subsistent même quand on change le nom du fichier.
(Src : L'Ordinateur Individuel n°152)


Temps d'accès :
Il indique, en millisecondes (ms), le temps nécessaire pour que les têtes de lecture du disque se positionnent pour lire les données recherchées. Cette valeur dépend de la qualité des composants électroniques et de la vitesse de rotation des plateaux.
(Src : Univers Mac n°152bis)


Temps Réel :
1/ Le temps nécessaire pour résoudre un problème.
2/ La résolution d'un problème Pendant le temps où un processus physique est actif de manière à utiliser les résultats pour guider le processus physique.
(Src : THOMSON TO16 - Guide de GW-Basic)


Touche de Fonction :
Touches particulières sur le clavier qui effectuent une opération particulière. La fonction de la touche est déterminée par l'application utilisée.
(Src : THOMSON TO16 - Guide de GW-Basic)


Tri-bande :
Téléphone mobile fonctionnant sur trois bandes de fréquence, par exemple sur les bandes numériques GSM 900, GSM 1800 et GSM 1900. Un téléphone GSM tri-bande peut être utilisé aussi bien en Europe qu'en Afrique, en Asie, en Amérique du Nord et en Australie, car ce type de téléphone peut fonctionner sur des réseaux qui utilisent des bandes de fréquence différentes.
(Src : Nokia.fr)

Haut de page

U

Unité :
Un périphérique qui maintient et manipule le milieu magnétique de manière à ce que l'unité centrale puisse le lire ou y écrire.
(Src : THOMSON TO16 - Guide de GW-Basic)


Unité Centrale (CPU) :
Le coeur de l'ordinateur où les données sont manipulées et les calculs sont effectués. L'unité centrale comprend une unité de contrôle pour interpréter et exécuter le programme et une unité arithmétique et logique qui effectue les calculs et les opérations logiques. Elle dirige aussi l'information, contrôle les entrées et sorties, et temporairement stocke les données.
(Src : THOMSON TO16 - Guide de GW-Basic)


Unité de Grille :
Sur un moniteur graphique une unité de grille est la distance horizontale ou verticale entre deux points adressables sur l'écran.
(Src : THOMSON TO16 - Guide de GW-Basic)

Haut de page

V

VHF : (Very High Frequency (trés haute fréquence)).
Fréquence d'émission des ondes radio comprises entre 30 et 300 Mhz. La longueur de ces ondes est comprise entre 1 et 10 mètres.
(Src : L'Ordinateur Individuel n°152)


Vitesse de Lecture : Exprimée en mégaoctets par seconde (Mo/s), cette grandeur mesure la rapidité de transfert de données à l'ordinateur. Plus elle est élevée, moins l'ordinateur perd de temps à attendre.
(Src : Univers Mac n°152bis)

Haut de page

W

WAP : (Wireless Application Protocol).
Protocole utilisé pour la transmission de fichiers informatiques destinés aux téléphones mobiles et PDA. Egalement connu sous le nom d'Internet Mobile (Wireless Internet), il supporte les langages HDML, WML, cHTML et xHTML. Le téléphone de l'utilisateur doit être équipé d'un navigateur adapté, appelé 'MiniBrowser'.
(Src : Phone Test n°25)


Wi-Fi : (Wireless Fidelity).
Spécification de connexion réseau sans fil par ondes radio, déterminés par 'l'institute of Electrical and Electronics Engineers' (IEEE). Son véritable nom est 802.11b. La Wi-Fi autorise un débit théorique de 11 Mo/s sur la bande des 2,4 Ghz.
(Src : Phone Test n°25)


Windows CE :
Ensemble de composants logiciels Microsoft combinés grâce à un environnement de dévelloppement (Platform Builder), et qui permettent de définir un système d'exploitation embarqué de petite taille. Windows CE sert de base à Pocket PC 2002 et à SmartPhone 2002, mais peut aussi servir pour des caisses enrengistreuses, des instruments médicaux, des téléphones, ...
(Src : Phone Test n°25)


WMA : (Windows Media Audio).
Format de compression audio créé par MicroSoft pour concurrencer le MP3. Il reste moins répandu, la plupart des baladeurs et des lecteurs de DVD de salon ne gérant pas ce format.
(Src : L'Ordinateur Individuel n°152)

Haut de page

X

xD-Picture Card :
Format de Flash Card de petite taille, mais de grande capacité...
(Src : Phone Test n°25)


xHTML :
Le xHTML est constitué d'éléments HTML associés à la syntaxe du XML, ce qui facilite l'échange d'informations entre téléphones mobiles, assistants personnels, ordinateurs de bureau et téléviseurs.
(Src : Nokia.fr)

Haut de page
Nos amis & partenaires (affichage aléatoire) :
Le Journal de Jouques : Le Journal de Jouques et sa RĂ©gion.