Le nouveau Portable Multimedia Player JXD 301

Discussions sur les jeux actuels, sur consoles ou ordinateur, leurs anecdotes techniques ou logicielles.

Modérateurs : Membres WDA, Modérateurs complets

Avatar du membre
Casio
Bureau WDA
Bureau WDA
Messages : 3413
Enregistré le : 23 mars 2004, 10:55
Collectionneur (-euse) ? : Oui
Localisation : Paris XVII / Jouques
Contact :

Le nouveau Portable Multimedia Player JXD 301

Message non lu par Casio » 08 déc. 2007, 15:37

ACBM a écrit :Le nouveau Portable Multimedia Player JXD 301

Le JXD 301 est un des nombreux PMP (Player Multimédia Portable) asiatiques proposant l’émulation d’anciennes consoles. Au menu : NES, Megadrive, Game Boy, GBA, mais surtout et de base Super Nintendo et Neo Geo ! Le JXD 301 ne sort pas de Star Wars comme son nom pourrait le laisser croire, mais des usines de la société JinXing Digital Co. qui, depuis 1995, s’est spécialisée dans la fabrication de lecteurs MP3 et MP4.
Gambly


Première impression, lors du déballage, la bête est légère (150 gr) et très fine : un centimètre d’épaisseur seulement (en fait 1,25 cm) ! D’une dimension de 11,5 par 6 cm, elle rentre sans soucis dans la poche. La finition est tout à fait correcte pour une machine asiatique, la coque en plastique noir est solide et protège bien l’écran.

Ni une ni deux, on la met en route et là : le choc ! L’écran 3 pouces d’un ratio 4:3 est une pure merveille : le LTPS TFT nous propose des couleurs vives (une palette de 16 millions) et une luminosité exceptionnelle, un angle de vision de très bonne facture. Tout ceci est bien meilleur que ce que nous propose la GP2X, par exemple. La luminosité est réglable et l’on aura intérêt à la réduire lors de la lecture MP3, ce qui permet de porter l’autonomie à 5 ou 6 heures. Par contre, on ne peut pas recharger la batterie par le port USB présent. Dommage ! Les boutons sont petits mais répondent immédiatement. On regrettera l’absence de boutons L et R. Le pad est réactif sans être du niveau de la GP2X cette fois. Les haut-parleurs intégrés, même s’il ne sont pas parfaits, restent au-dessus de la moyenne du marché des consoles asiatiques de ce calibre. A noter la présence de deux prises casque au format Jack 3,5 mm stéréo.

Image

Les spécifications techniques officielles
- Processeur ADI Blackfin 533 à 500 MHz
- Codecs Audio supportés : MP3, WMA (de 32 K à 320 Kbps), APE, FLAC
- Codecs Vidéo supportés : RM/RMVB, AVI (XVid), FLV, MPG, MPEG, DAT
- Equaliseur : BBE, SRS, 10 EQ réglables et 7 préréglés
- FM : bande 87.5 MHz - 108 MHz
- Fichiers supportés : GIF, BMP, JPG, TXT
- Fichiers de paroles : LRC
- Enregistrement : WAV de 8 kHz à 320 kHz
- Langages supportés : chinois traditionnel et simplifié, anglais, français, néerlandais, tchèque, portugais, russe, espagnol
- Batterie : 1000 mAH
- Autonomie : 15 heures en audio, 5 à 6 heures en vidéo.
- Ports d’extension mémoire : port SD jusqu’à 4 Go
- Mémoire interne Flash : 2 Go
- Interface : USB 2.0 Hi-Speed (reconnu comme mémoire de masse sur un PC)

Le firmware est upgradable simplement, « skinnable » (les éléments de menu sont de simples images .BMP que l’on peut modifier à sa guise). Outre la mémoire interne, un port SD permet de rajouter une carte mémoire de 2 Go (le support SDHC est censé fonctionner depuis le dernier firmware, mais des utilisateurs ont eu des problèmes).

Les vidéos sont fluides, pour peu que l’on pense à les réencoder en 320 par 240 pixels avec 25 images/seconde. La puissance du processeur se ressent dès que l’on lance l’émulateur Neo Geo ou SNES : pas ou peu de ralentissement, un temps de chargement réduit et une bonne réactivité.

Les émulateurs
Pour tous les émulateurs (sauf Neo Geo), on peut stopper le jeu en cours de partie et un menu propose de sauvegarder et de reprendre à tout moment.

NES : rien à dire, la vitesse est au rendez-vous.

Game Boy Color : idem. L’émulateur est Visual Boy Advance.

SNES : peu de ralentissements, on perd parfois 2 à 3 images par seconde lors des passages en mode 7 mais rien de catastrophique. Très jouable sur 95 % des titres (Final Fantasy 5, Final Fantasy 6, Gradius 3, Street Fighter 2 Turbo, etc.). Le son est bien restitué. L’émulateur est Snes9X.

Neo Geo : Incontestablement le point fort du JXD301 car très peu de consoles de ce type proposent cette émulation. Quasiment aucun ralentissement, une super jouabilité : un Metal Slug s’en tire à merveille ! Il est à noter que le JXD301 utilise des fichiers .neo (un format propriétaire) pour les images de ROM, qui sont disponibles (illégalement...) sur certains sites chinois pour le moment. Le Ainol V2000, qui partage le même hardware utilise également ce format. L’émulateur Neo Geo est gngeo.

GBA : Là, l’émulateur est poussif, l’animation saccadée et les pixels étirés (mauvais aspect ratio).
Quasiment injouable, on attend des optimisations de ce coté... L’émulateur utilisé est, là encore, Visual Boy Advance.

Megadrive/Genesis : Pas encore testé, mais selon nos sources il présenterait une bonne rapidité si on enlève le son.

Image

De grands noms de la scène homebrew comme Squidge et Rlyeh sont très intéressés par le potentiel du processeur Blackfin. On espère donc quelques productions de ce coté-là, car JinXing Digital ne semble pas vouloir soutenir particulièrement le développement de jeux officiels. Avec un processeur à 500 MHz, on peut espérer voir des émulateurs PlayStation ou Amiga, par exemple, et quelques bonnes capacités 3D (même sans puce dédiée).

Le JXD301 est disponible sur Internet pour moins de 100 €, port compris. Un carton rouge toutefois : l’appareil est livré avec quelques dizaines d’images de ROM pour consoles NES, SNES, Neo Geo et Mega Drive, sans compter celles du CD-Rom qui l’accompagne. Des ajouts maladroits qui rendent la console complètement illégale dans nos contrées...

Discutez du JXD 301 sur notre forum (ACBM)

Petit comparatif de taille entre le JXD 301 et la GP2X

Image

Comment faire pour upgrader le firmware ?

1 - Le JXD 301 éteint : appuyer sur ON et droite [>>] simultanément. Garder appuyé jusqu'à ce qu'un écran orange apparaisse pendant une demi seconde seconde, puis l'écran redevient noir. La LED reste verte.

2 - Connecter le JXD 301 au PC. Vous avez maintenant accès à la mémoire flash cachée de 32Mb qui contient le firmware.

3 - Vous devez voir un fichier MAIN.LDR et un dossier MGUIRES. Remplacez-les par ceux contenus dans l'archive du nouveau firmware.

4 - Eteignez et rallumez la machine. Et voila !

Le lien vers le firmware JXD

A noter: c'est dans le dossier MGUIRES que se trouvent les bitmaps de l'interface, que l'on peut modifier si l'on veut avoir des écrans plus sympas (en respectant la taille en pixels, le nombre de couleurs... évidemment).
::arrow: Source : http://www.pockett.net/art.php?id=32

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité