[COLLECTION WDA] - THOMSON TO8

Discussions sur les anciens ordis souvent ludiques et familiaux (Amstrad, Atari, Amiga, ...).

Modérateurs : Membres WDA, Modérateurs complets

Avatar du membre
Zurmff
Membre V.I.P.
Membre V.I.P.
Messages : 434
Enregistré le : 14 sept. 2004, 08:09
Collectionneur (-euse) ? : Oui
Contact :

[COLLECTION WDA] - THOMSON TO8

Message non lu par Zurmff » 03 sept. 2006, 14:29

"Thomson tourne une page. En se débarrassant, d'un trait expéditif, d'une gamme vieillotte et hétérogène, obsolète et manquant de compétitive, notre constructeur national repart à l'attaque d'un marché battu en brèche. Le sérieux avec lequel semble avoir été étudiée la nouvelle gamme fait penser à autre chose qu'un simple feu de paille." Ainsi était accueillie la dernière gamme 8 Bit de Thomson dans le SVM de septembre 1986. le TO8 avec le MO6 et le TO9+ doivent être les derniers 8 bit avant l'arrivée en avril prochain du futur 16-bit. En fait, il seront les derniers ordinateurs propriétaire de Thomson. Le 16-bit qui devait être construit autour d'un Motorola 68000 et posséder un OS graphique multitâche ne verra jamais le jour. La concurrence est rude, les MSX, les PC compatible, les atari ST et les Amiga envahissent la France alors que Thomson n'arrive pas à percer à l'étranger. Seulement 160000 ordinateurs seront vendu cette année là soit 2/3 des prévisions de vente. Les budget de R&D sont coupés par la Direction Générale qui veut se recentrer sur des activités à plus forte valeur ajoutée. L'usine de Montlimart est fermée et la fabrication des 8 bits est délocalisé en Corée. En 1989, la production s'arrête.
Compatible avec les TO7 et TO7-70, le TO8 apporte quelques innovations. D'abord c'est un clavier mécanique, apportant un meilleur confort de frappe. La première fonction des ordinateurs Thomson étant d'abord la programmation Basic, celui-ci incorpore en plus du Basic 1.0 de Microsoft, la version 512 dans les 80k de ROM. Le menu comporte une interface de gestion de fichiers et le paramétrage d'affichage parmi de nombreuses résolution disponible. La possibilité de choisir parmi la palette des couleurs 4096 celle affiché à l'écran. Au niveau matériel, peu de changement réel à part la RAM qui passe à 256 k extensible à 512k et la gestion du son avec un DAC 6-Bit mono. Par contre aucun périphériques n'est incorporés, d'où la présence de nombreux ports pour souris, stylo optique, manettes de jeux, lecteurs de disquettes, modem, imprimantes, plus les ports d'extension mémoire et de nanoréseau.
Le processeur reste le même que pour tous les 8-Bit de la marque, un 6809E à 1Mhz, produit en interne sous licence Motorola.

Résumé:

Date de lancement: Septembre 1986
Arrête de la production: 1989
Processeur: 6809E
Fréquence: 1Mhz
RAM: 256Ko extensible à 512Ko
VRAM: 16Ko
ROM: 80Ko
Langage embarqué: Microsoft Basic 512 1.0 et Microsoft Basic 1.0
Palette de couleurs: 4096 couleurs
Affichage mode texte: 40x25 en 16 couleurs
Affichage mode graphique: 160x200x5, 160x200x16, 320x200x2, 320x200x3, 320x200x4, 320x200x16, 640x200x2
Audio: DAC 6-Bit, Mono, 4 canaux, 7 octaves
Ports: 2 joystics/souris, 1 crayon optique, 1 lecteur de disquettes, 1 port cartouche, 1 port centronics imprimante, 1 sortie audio mono, 1 port péritel, 1 extension mémoire, 1 extension pour port serie et nano réseau.
Alimentation: interne

Presque toute la famille thomson sur la page collection

Fiche : http://wda-fr.org/index.php?page=../mus ... 8%20AZE%29
Modifié en dernier par Zurmff le 21 févr. 2008, 18:14, modifié 4 fois.

Avatar du membre
Zurmff
Membre V.I.P.
Membre V.I.P.
Messages : 434
Enregistré le : 14 sept. 2004, 08:09
Collectionneur (-euse) ? : Oui
Contact :

Message non lu par Zurmff » 03 sept. 2006, 14:41

Image
Cliquez pour agrandir
Image
Cliquez pour agrandir
Image
Cliquez pour agrandir
Image
Cliquez pour agrandir
Image
Cliquez pour agrandir
Image
Cliquez pour agrandir
Image
Cliquez pour agrandir

Avatar du membre
Zurmff
Membre V.I.P.
Membre V.I.P.
Messages : 434
Enregistré le : 14 sept. 2004, 08:09
Collectionneur (-euse) ? : Oui
Contact :

Message non lu par Zurmff » 08 sept. 2006, 01:00

Petit échange avec JCB sur les news que j'aimerais sauvegarder pour mémoire.
Bonjour,

amha il manque une explication sur le fait que des marques
commme Thomson ou Bull n'ont vendu des ordinateurs que parceque
le gouvernement de l'époque a imposé l'achat des ces marques.
Combien des systemes parfaitement opérationnels sous IBM sont
passé sous Bull et se sont efondrés. Ces ordinateurs (Bull Micral
et Mo5 en sont l'exemple parfait) seraient restés confidentiels sans
ça. Belle erreur qui nous a fait prendre pas mal d'années de
retard tant au niveau materiel qu'humain. "Bonjour je suis un
spécialiste du Mo5, qu'avez vous comme poste à pourvoir ?" :-)

JCB

C'était pas un problème de norme, à l'époque tout le monde se cherchait et
peu se sont trouvé. Est-ce que les lecteurs de biscotte des Amstrad ont
survécue, non ? Ils étaient super propriétaires et étaient voués à
disparaitre...
A part les PC et les macs (et encore pour ce qui reste de mac dedans), peu
ont survecue. Amstrad, Commodore, Atari et Acorn n'ont pas fait long feu non
plus.
Le problème français, c'est de lancé de grands projets sans se soucier du
marketing.
On lance un plan genre l'IPT, le minitel, le BeBop et on confie ça à une des
grandes entreprises nationales. Elles accèpetent le contrat parce que c'est
l'état et qu'il paie rubis sur l'ongle. Mais dans le fond elles s'en
foutent. Ce qui fait que une fois le truc lancé on on s'arréte là. Pas
d'amélioration et ça dure le temps que ça dure. Le minitel par exemple.
Pour revenir aux Thomson qui était des bécanes aussi bien que n'importe
quelle autre à l'époque. Si la branche micro-informatique à disparue, c'est
uniquement parce que ça ne faisait pas partie de la stratégie du groupe.
C'était le cheveu dans la soupe. Cette branche à été créée pour répondre à
une demande de l'état. Ca à marché en France parce que l'éducation nationale
achetait plus du tiers des machines et le reste c'était par chauvisme.
D'ailleurs, le TO8 en question, cadeaux de mon noël 1986, avait été acheté
par mon père qui voulait acheter Français. Moi je voulais un Amstrad ou un
Atari comme les copains.
Et c'est pour ça qu'on en a pas vendu à l'étranger. C'est qu'il n'y avait
pas eu de démarche marketing. Or quel était l'intérêt d'acheter un
ordinateur à l'époque ?
C'était un marché à créer, il fallait créer une envie. Mais on est juste
arrivé, en Allemagne par exemple, en disant qui veut mon beau Thomson, qui
mon beau Thomson...

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités